Une exposition pour la reconnaissance de la diversité

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 2°) LES SUPPORTS > La Nouvelle République > Une exposition pour la reconnaissance de la diversité
Vernissage de l'exposition en présence de jeunes handicapés, auteurs des oeuvres. Photo : Antony Drugeon (CC)
L’exposition veut montrer ce dont sont capables ceux qui sont différents. Photo : Antony Drugeon (CC)

Quelque 30 toiles ornent les murs du Local. Le centre socioculturel de Poitiers abrite en effet depuis le 8 décembre, et jusqu’au 29 janvier, une nouvelle exposition. Celle-ci revendique la particularité de ne pas en avoir : « Les participants sont comme chacun de nous ! », assure Thierry Nelet, animateur au centre. Intitulée « Vive la diversité ensemble dans la cité », l’exposition est en fait l’aboutissement d’un atelier de peinture pour plus de 30 jeunes handicapés moteurs, malades psychiques ou adultes marginalisés. « Ils sont également capables », souligne Thierry Nelet.

Souvent chatoyantes, instigatrices, les toiles parviennent à se situer à la limite du figuratif, invitant toujours l’émotion dans l’interprétation. Le peintre allemand – résidant à Chauvigny – Ernst Volkmar est venu encadrer l’atelier, une expérience dans laquelle « la technique ne joue aucun rôle », raconte-t-il, « seul comptait le fait d’être ensemble, de se rencontrer, de jouer, avec ses propres moyens ». « Des moments intenses », résume-t-il.

« Ce genre d’initiatives leur donne l’occasion d’avoir droit de cité », se réjouit Pascal Caillaud, infirmer psychiatre, encadrant les pensionnaires du Centre Hospitalier Henri Laborit (Poitiers).  Parce que le vrai handicap est souvent la barrière posée par la société.

Exposition « Vive la diversité ensemble dans la cité »
Le local, 16 rue St-Pierre-Le-Puellier, Poitiers
Jusqu’au 29 janvier

Antony Drugeon, correspondant La Nouvelle République, le 11 décembre 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *