Le gouvernement tunisien moins favorable aux investissements directs étrangers

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > économie > Le gouvernement tunisien moins favorable aux investissements directs étrangers

Hamadi Jebali, le Premier ministre tunisien, a dévoilé les axes de sa politique économique qui s’annonce moins tournée vers la captation des IDE.

C’est un rééquilibrage que le chef du gouvernement tunisien a annoncé jeudi 28 juin à Paris, lors du forum Planètes PME. Si Hamadi Jebali a reconnu en préambule que « les investissements directs à l’étranger ont joué un rôle crucial » dans la croissance économique tunisienne, il a toutefois déploré que la stratégie de Tunis d’attraction d’investisseurs via l’offshoring aille parfois trop loin :

« Favoriser l’offshore s’est fait aux détriments de l’onshore. […] L’investissement direct à l’étranger ne suffira pas à résister [à la crise actuelle]. »

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *