Une excavatrice au secours des chantiers de Poitiers

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > économie > Une excavatrice au secours des chantiers de Poitiers
L'excavatrice présentée par GrDF. Photo : Antony Drugeon (CC)
C’est par une télécommande que l’excavatrice est manipulée. Photo : Antony Drugeon (CC)

Les travaux à Poitiers n’auront pas échappé aux automobilistes pictons. Dans cette guerre de tranchées, Gaz Réseau Distribution de France (GrDF) sort la grosse artillerie. Une excavatrice vient apporter de précieux renforts aux ouvriers.

C’est un gros aspirateur, « sur le même principe de celui d’une ménagère », explique Benoît Hubert, de l’entreprise de travaux STEC Bonmort, en charge des travaux de GrDF. Un aspirateur qui soulève terre et gravats, « jusqu’à 25 kg ». Et une innovation technologique encore récente en Poitou-Charentes. « Habituellement, on trouvait ces machines en Île-de-France, où le réseau est très dense », rappelle Frédéric Boutaud, n°2 de la direction Vienne & Deux-Sèvres de GrDF. L’excavatrice, utilisée depuis le début de l’année à Poitiers, permet de diviser par quatre le creusement des tranchées.

L’engouement principal, du côté de la direction, réside dans la sécurité : « On a désormais 30 à 40% de dommages aux ouvrages en moins », expose Thierry Gibert, directeur territorial de GrDF dans la Vienne. Plus besoin en effet de creuser avec pelleteuses et pioches, une fois le goudron ouvert.

Les conditions de travail des ouvriers en ressortent améliorées. « Le personnel réclame même ce genre d’investissement », jure M. Boutaud.

Bien que la machine remplace le travail de quatre ouvriers, la direction de GrDF assure qu’aucune perte d’emploi n’est créée. « Le personnel est simplement réaffecté au creusement de surface », la machine ne pouvant casser l’asphalte.

Antony Drugeon, correspondant La Nouvelle République, lundi 2 novembre 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *