Professionnels du bâtiment : 25 ans d’association

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > économie > Professionnels du bâtiment : 25 ans d’association
Discours d'Alain Claeys, arborant l'écharpe des membres du Cobaty pour l'occasion. Photo : Antony Drugeon (CC)
Le député-maire Alain Claeys était présent à la cérémonie. Photo : Antony Drugeon (CC)

Le Cobaty Poitiers Vienne a fêté jeudi à l’Hôtel de Ville de Poitiers son 25e anniversaire, en présence du député-maire Alain Claeys. L’association réunit depuis 1984 les professionnels du bâtiment de tous horizons : notaires, charpentiers, électriciens, urbanistes, agents immobiliers, etc. « Nous ne sommes par corporatistes », a cependant prévenu Jean-Claude Servouze, président du district Poitou-Charentes-Limousin-Aquitaine du Cobaty.

L’association, qui groupe 50 membres dans la Vienne, se veut plutôt cercle de réflexion sur les activités liées à la construction. Ce « think tank » à la française entend notamment, précise son président national Laurent Legendre, « se rapprocher des producteurs de nouveaux matériaux, écologiques, et des professionnels de l’équipement ». Une priorité vers l’éco-construction qui vise à rattraper « les pays nordiques, qui sont partis en avance sur ces questions-là ».

Laurent Legendre espère également influer sur les formations des jeunes, « pour les rendre plus adaptées à nos besoins ». Le Cobaty dispose d’ailleurs d’un lobbyiste à Bruxelles pour influer sur les choix de la Commission Européenne. « Il faut que nos réflexions atterrissent sur les bureaux des élus », a répété le président du Cobaty, dans son discours devant le maire de Poitiers.

Alain Claeys a loué la tolérance du Cobaty et la convivialité de ses échanges. « Nous serons amené à vous solliciter, à nous revoir ; à nous opposer peut-être sur certains projets », a-t-il aussi ajouté. Pour ses 25 ans, le Cobaty et ses partenaires pensent déjà aux 25 prochaines années de collaboration.

Antony Drugeon, La Nouvelle République, le 7 décembre 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *