La Mauritanie face à l’échec du dialogue avec les djihadistes

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > actualité > La Mauritanie face à l’échec du dialogue avec les djihadistes

La peine de mort prononcée contre les djihadistes Mauritaniens responsables des attentats de 2007 contre des touristes français signe l’échec de la politique de dialogue avec les salafistes.

Le procès des trois islamistes mauritaniens – Sidi Ould Sidna, 22 ans, Maarouf Ould Haiba, 28 ans, et Mohamed Ould Chabarnou, 29 ans – responsables de l’attentat ayant tué 4 Français en décembre 2007 à Aleg (sud-est) a débouché sur la condamnation à mort des trois accusés, reconnus coupables. La peine est avant tout interprétée comme un aveu d’échec de la politique mauritanienne de dialogue mise en place durant l’incarcération de ces salafistes.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *