Nicolas Sarkozy, candidat mal aimé des SR ?

AntRugeon > Médias, ascendant web > secrétariat de rédaction > Nicolas Sarkozy, candidat mal aimé des SR ?

Qui a dit que la télévision ne s’engageait pas ? Le magazine de programmes TV Télé 2 semaines a en tout cas publié une dose de militantisme dans sa grille des programmes. Au détour d’un synopsis, sur le documentaire d’Arte Françallemagne, un destin deux mondes, le lecteur étonné a pu découvrir un « Nicolas Sarkozy (dehors!) », tel un tag ajouté à la peinture rouge sur un mur. Voilà la citation complète :

La France et l’Allemagne sont les piliers de l’Europe. Pourtant, ces Etats s’opposent sur de nombreux sujets et leurs dirigeants, Nicolas Sarkozy (dehors!) et Angela Merkel, multiplient les rencontres pour résoudre le problème de la dette.

"Nicolas Sarkozy (dehors!)" : plus qu'une coquille, un acte de malveillance qui embarrasse Prisma Presse
« Nicolas Sarkozy (dehors!) » : plus qu’une coquille, un acte de malveillance qui embarrasse Prisma Presse. (Photo : DR)

Prisma Presse a assuré qu’il s’agissait d’un « acte de malveillance délibéré réalisé en dehors de tous les circuits habituels de relecture et de validation des pages du magazine ». Ce qui est d’autant plus crédible que la réalisation des grilles de programmes des magazines TV du groupe Prisma Presse ont été externalisés auprès de Plurimedia, qui n’est autre qu’une filiale du groupe… Lagardère (externalisation qui n’a pas été sans heurts par ailleurs, même si rien ne permet d’établir de lien avec les résistances du personnel à ce projet). On se gardera pour autant d’y voir un peu vite un gage d’indépendance de ces grands groupes de presse vis-à-vis du président…

Entre le rédacteur, l’éditeur / secrétaire de rédaction, le monteur de la page si c’est une autre personne (comme un graphiste), plus on s’approche de la fin de la chaîne, plus l’individu a le pouvoir de glisser ce que bon lui semble. Mais visiblement, la main anonyme qui a rajouté cette mention subversive savait qu’elle pouvait agir dans l’anonymat.

Si en l’occurrence l’anecdote fait plus sourire (excepté pour la direction de Prisma Presse, qui a communiqué ses excuses aux lecteurs et au président Sarkozy), elle rappelle surtout que d’autres rajouts, moins évidents, plus subtils, des erreurs / des opinions, pourraient se glisser à l’avenir dans le fichier BAT envoyé à l’imprimeur, sans que personne ne le vérifie.

Visiblement, il y a un problème de process général : des erreurs peuvent passer certes, mais jamais sans qu’on puisse remonter à son auteur. Normalement, on doit pouvoir savoir quel est le correcteur de la dernière version, au moment de faire le BAT.

L’ego de Nicolas Sarkozy « inflated in translation »

Et ce n’est pas la première fois que Nicolas Sarkozy paie les frais d’un règlement de compte ourdi dans la chaîne de l’édition. En 2007, le candidat Sarkozy (oui, déjà) se voyait affublé d’un cinglant « ego surdimensionné » par un traducteur de France 2. Ce traducteur pour la version diffusée aux Etats-Unis du JT de France 2, américain, a donc publié le sous-titrage suivant :

« J’invite les Français à rallier mon ego surdimensionné (to rally my inflated ego) »

En « VO », Nicolas Sarkozy avait dit « J’invite les Français à s’unir à moi ». C’était une blague destinée à rester en interne, et publiée par erreur. Elle a coûté sa place au traducteur américain.

Je ne vois pas d’autres cas d’erreurs / malveillances d’édition qui se soient tourné contre Nicolas Sarkozy. En voyez-vous d’autres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *