Ralentie par la corruption, la lutte contre les bidonvilles au Maroc se prolonge

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > économie > Ralentie par la corruption, la lutte contre les bidonvilles au Maroc se prolonge

En 2007, le Maroc devait devenir un pays sans bidonvilles. Cinq ans plus tard, alors que le programme « villes sans bidonvilles » est arrivé à son terme théorique, la tâche reste considérable. Le programme est donc prolongé, et devra se défaire du poids de la corruption locale.  

Il sera même l’un des axes du plan d’action 2012-2016 du ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville.

Certes, 348 414 familles ont bénéficié de ce programme, entre 2007 et 2012, indique le ministère, soit 1,5 million de personnes à travers 58 villes et centres urbains. 44 villes ont été déclarées villes sans bidonvilles, avec un taux de réalisation de 70 % pour ce programme. Mais l’éradication totale du phénomène reste encore une perspective lointaine.

Retrouver l’article complet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *