Ouverture du G20 : relance économique contre régulation de la finance

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > actualité > Ouverture du G20 : relance économique contre régulation de la finance

Relance économique contre régulation de la finance.

Le sommet du G20 s’est ouvert jeudi à Londres afin d’apporter une réponse à la crise économique et financière mondiale actuelle. Les chefs d’Etat ou de gouvernement des 20 pays les plus industrialisés de la planète se sont donné l’objectif de réguler les grands fonds spéculatifs et la finance mondiale et d’engager les efforts « nécessaires pour restaurer la croissance », d’après un projet de communiqué.

Les premières divergences apparaissent entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni, insistant sur une relance économique conjoncturelle, et la France et l’Allemagne, appelant conjointement à une réforme structurelle des règles de la finance mondiale. Le président français Nicolas Sarkozy a mis la pression sur les chefs d’Etat et de gouvernement du G20 en qualifiant cet objectif de « non-négociable » mercredi. Le président américain s’est empressé de minimiser la portée de ces différences. Barack Obama a déclaré le même jour qu’ « il n’y a aucune divergence » sur le fait que « les gouvernements doivent prendre des mesures pour lutter contre la récession et promouvoir la croissance ».

Le projet de communiqué mentionne pour l’heure cinq engagements : restaurer la croissance et l’emploi, redresser les banques et l’activité de prêt, renforcer les institutions financières mondiales face à cette crise et pour prévenir toute autre crise, prévenir tout retour au protectionnisme et promouvoir le commerce international.

Antony Drugeon, le 2 avril 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *