Au Maroc, le moral des entrepreneurs se renforce

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > économie > Au Maroc, le moral des entrepreneurs se renforce

Un climat des affaires inspirant la confiance des entrepreneurs, dans un contexte d’assainissement de la trésorerie : l’année 2010 semble s’inscrire dans un tendance prospère, mais les difficultés d’accès au crédit pourraient constituer un frein.

Les dirigeants d’entreprise sont optimistes quant au climat des affaires au Maroc. Les résultats de l’étude de conjoncture industrielle de Bank Al-Maghrib pour le deuxième trimestre 2010, rendue publique mardi 20 juillet, confirme la confiance des entrepreneurs marocains, avec une réserve toutefois dans le secteur des industries mécaniques et métallurgiques. Mais dans l’ensemble, 2010 s’annonce sous de bons auspices : 46 % des entrepreneurs enquêtés estiment, au deuxième trimestre 2010, que le climat des affaires est « bon », contre 39 % au premier trimestre.

Une confiance qui s’explique sans doute par une amélioration de la trésorerie : alors qu’au premier trimestre, 61 % des entrepreneurs considéraient la leur comme normale (et 3 % comme supérieure à la normale), au deuxième trimestre ils passent à 73 % (et 1 % pour une situation supérieure à la normale).

De quoi leur redonner des ambitions, puisqu’à la question du mode de financement envisagé pour l’avenir, un bond des intentions d’autofinancement est enregistré, passant de 50 % à 61 % des personnes interrogées. Le crédit bancaire, lui, ne semble pas profiter de ce regain de confiance, passant de 28 % à 25 % des intentions de financement, signe des difficultés persistantes dans l’accès au crédit.

Retrouver l’article sur le site de Marchés tropicaux et méditerranéens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *