En Erythrée, le climat des affaires se rafraîchit même pour les minières

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > économie > En Erythrée, le climat des affaires se rafraîchit même pour les minières

Les compagnies minières, principaux investisseurs étrangers sur le sol érythréen, feraient bien de revoir à la baisse leur intérêt pour le pays. C’est en tout cas ce qu’affirment des analystes financiers dans une récente étude.

L’enthousiasme était pourtant de mise en 2011. La mise en exploitation d’une nouvelle mine d’or, la plus importante du pays, à Bisha (Est du pays), et l’arrivée dans ce cadre d’une nouvelle compagnie minière, le canadien Nevsun Resources (associé au gouvernement érythréen dans une proportion de respectivement 60 et 40 %) avait ravivé l’espoir d’un décollage de l’activité économique en Erythrée. L’annonce de la délivrance du permis d’exploitation en 2008 avait boosté les actions de la minière canadienne, qui a culminé en décembre 2010 à $ 7, alors que le cours de l’action n’était qu’à $ 2 en janvier 2008. Mais aujourd’hui l’investissement en Erythrée inquiète. A titre d’illustration, le cours de l’action Nevsun était à $ 3,42 le 4 avril 2012.

Retrouver l’article complet sur le site de Marchés tropicaux et méditerranéens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *