Les banques marocaines confrontées à un resserrement de leur capacité d’emprunt

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 3°) LES RUBRIQUES > économie > Les banques marocaines confrontées à un resserrement de leur capacité d’emprunt

Les banques marocaines seraient sur le point de se voir imposer une réduction du ratio de division des risques, qui passerait de 20 à 15 %.

Ce seuil légal au-delà duquel une banque ne peut plus prêter à un même emprunteur (excepté l’État) se calcule par le rapport entre l’encours chez un même bénéficiaire (pondéré de façon à intégrer le niveau de risque) et les fonds propres net de la banque. Avec cette décision des autorités monétaires, les banques marocaines seraient obligées d’être moins exposées aux grands groupes. Cela reviendrait à mettre en porte-à-faux 19 milliards de dirhams (DH) d’emprunts, selon un calcul de La vie éco qui s’appuie sur les chiffres des banques.

Lire l’article en version complète sur le site de Marchés tropicaux et méditerranéens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *