La data agricole, un nouveau marché convoité en Afrique

Crédit : European Space Agency

L’association française de start-up Digital Africa se convertit aux données ouvertes en adhérant au Global Open Data for Agriculture and Nutrition (Godan), alors qu’émerge l’enjeu des données dans l’essor de l’agriculture sur le continent.

De plus en plus équipés de capteurs et autres instruments de mesure, les engins agricoles collectent des données qui peuvent servir à optimiser leur utilisation. En Afrique, l’américain EZ Farm se sert par exemple de capteurs pour surveiller les sols comme les équipements eux-même, et alimenter l’agriculteur en données utiles pour optimiser sa production et ses choix.

Lire la suite sur JeuneAfrique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *