Profil bas pour Al-Jazira

Stratégie tout en humilité pour Hassan Rachidi, directeur du bureau d’Al Jazira de Rabat, inculpé pour propagation de « fausses informations » suite aux violences de Sifi Ifni, ayant fait état de « un à cinq » décès, avant de démentir. Profitant du retrait de sa défense qui protestait contre de nombreux vices de forme, Hassan Rachidi a présenté ses excuses devant la cour. Il a même délivré un certificat de patriotisme en déclarant qu’il « était fier d’être Marocain et qu’il avait été accusé à plusieurs reprises par les autorités algériennes d’être un agent des services marocains ». Pour sa défense, M. Rachidi a rajouté qu’il s’était basé sur des sources émanant « d’organisations de droits de l’homme reconnues par l’Etat et que le démenti des autorités était venu fort tard ». Il a souligné que seul le siège de la chaîne qui se trouve au Qatar pouvait présenter des excuses, suggérant même que la ligne éditoriale lui échappait et restait du ressort de Doha. Le tribunal, qui a refusé à M. Rachidi la convocation de témoins à décharge, devait délibérer vendredi 11 juillet.

Antony Drugeon, LE JOURNAL HEBDOMADAIRE, 12 juillet 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *