Le gouvernement Netanyahou veut du temps et de la stabilité

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 4°) LES GENRES JOURNALISTIQUES > Brèves & dépêches > Le gouvernement Netanyahou veut du temps et de la stabilité

Les réformes constitutionnelles devaient constituer l’essentiel de la première réunion du gouvernement Netanyahou dimanche 5 avril, selon l’ordre du jour gouvernemental.

Le nouveau gouvernement devait examiner des projets de loi visant à stabiliser la vie politique en rendant le renversement d’un gouvernement plus difficile, et en réduisant le nombre de partis politiques représentés à la Knesset.

Le nombre de députés nécessaires pour la dissolution du Parlement pourrait monter à 80 députés, tandis que le vote d’une motion de censure serait conditionné à la présentation d’un gouvernement alternatif bénéficiant du soutien d’une majorité de députés.

Le seuil de votes nécessaires pour être représenté au Parlement pourrait dépasser les 2% actuellement en vigueur, afin de lutter contre l’émiettement de la Knesset.

Le gouvernement Netanyahou examine en outre un projet de loi pour s’accorder un délai supplémentaire pour présenter le budget 2009.

En vertu de la constitution actuelle, si le gouvernement ne présente pas de budget avant le 14 mai, il sera automatiquement démis.

« Le congé de Pessah et les congés de printemps prolongés de la Knesset rendent la présentation du budget dans les temps quasiment impossible », a ainsi expliqué une source proche de Netanyahou.

Antony Drugeon, le 5 avril 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *