H. Nasrallah refuse de désarmer le Hezbollah

AntRugeon > Portfolio de journaliste > 4°) LES GENRES JOURNALISTIQUES > Brèves & dépêches > H. Nasrallah refuse de désarmer le Hezbollah

Le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a déclaré lundi 8 juin reconnaître le verdict des urnes à l’issue des élections législatives de la veille tout en défendant le droit de son mouvement à garder ses armes.

Hassan Nasrallah a ainsi revendiqué la dimension démocratique de son « parti de Dieu » considéré comme islamiste et classé parmi les organisations terroristes selon les Etats-Unis et l’Europe.

« Deux grands mensonges sont tombés. […] Certaines parties de la majorité n’ont pas arrêtées de dire que l’opposition ne veut pas que les élections aient lieu, ou que l’opposition prendra d’assaut les bureaux de dépouillement si les résultats sont en notre désavantage. Ils ont même affirmé que nous n’accepterons pas les résultats des élections. Or nous sommes lundi, et je suis là, à votre service, en train de m’adresser à vous », a-t-il clamé dans une interview télévisée.

Le leader du Hezbollah a par ailleurs anticipé sur toute tentative de désarmer son mouvement.

« Le second grand mensonge que nous venons de détruire est celui qui affirme que les élections ne pourront pas se tenir alors que l’opposition détient des armes. Aujourd’hui, nous sommes lundi, et nous voilà, ce mensonge est tombé. Les armes ne sont pas là pour éloigner certaines personnes du pouvoir, elles servent uniquement à résister, et cela prouve que la Résistance est saine. », a-t-il argumenté.

Antony Drugeon, le  9 juin 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *