Votre carte SIM peut se trouver sous écoute américaine

Crédit : Michael Hanscom / Flickr

Le leader mondial des cartes SIM, Gemalto, s’est fait pirater par les États-Unis et le Royaume-Uni qui ont mis la main sur les clés permettant de décrypter de nombreux échanges sur le réseau 2G de par le monde.

Si on vous disait que vos appels et vos SMS sont peut-être lus depuis des années dans le plus grand silence par les agences de renseignement américaine et britannique, vous auriez peut-être l’impression de plonger dans un roman d’espionnage un peu délirant. Pourtant, la NSA et le GCHQ, les agences de cyberespionnage américaine et britannique, ont volé, vraisemblablement en 2010 et 2011, des clés de chiffrement des cartes SIM éditées par l’entreprise franco-néerlandaise Gemalto, leader mondial dans ce domaine. Cela a permis aux grandes oreilles de Washington et Londres d’espionner de nombreuses communications passant par le réseau 2G, appels vocaux et SMS, entre autres au Maroc.

Lire la suite sur Telquel.ma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *